Les Salines de Janubio : le plus grand marais salant encore en activité aux Canaries

Situées dans la partie sur-ouest de l’île de Lanzarote, les Salines de Janubio sont visibles depuis la LZ2 qui relie Yaiza à Playa Blanca. Il s’agit des plus grands marais salants en activité dans les îles Canaries. Les différents bassins de Janubio sont répartis sur une surface d’environ 50 hectares et sont situés autour d’une lagune d’une superficie de 33 ha. Actuellement seule une petite partie des marais est en activité.

Le soleil se couche sur les marais salants des Salines de Janubio, Yaiza, Lanzarote
Le soleil se couche sur les marais salants des Salines de Janubio, Yaiza, Lanzarote

Depuis le mois de juillet 2019 il est possible de visiter les salines avec une guide, Sara, et d’en apprendre donc plus sur leur histoire, sur le fonctionnement et sur la faune présente. Les informations de l’article ci-dessous sont (une partie de) des informations que j’ai glanées lors d’une visite guidée avec Sara au mois de novembre. Si vous souhaitez effectuer une visite j’ai mis les détails concernant les visites de Salines de Janubio dans la section « En pratique » en fin d’article.

Port de commerce

En voyant l’endroit difficile de s’imaginer qu’avant les éruptions de Timanfaya en 1730 il n’y avait à cet endroit non pas des marais salants mais un port de commerce. Ce port permettait à l’île d’exporter divers produits mais également d’importer des fruits et de l’orge.

En rasant le port ces éruptions ont changé la physionomie de l’endroit et créé cette lagune qui a une profondeur moyenne de trois mètres.

Les salines de Janubio une entreprise familiale

L’exploitation de la zone en marais salant débute en 1895 sous l’impulsion de 3 familles : les familles Cerdeña, Días and Lleó. Actuellement la 3ème génération de la famille Lleó est aux commandes : la famille Padrón Lleó.

Des tas de sel sont entreprosés aux Salines de Janubio (Yaiza)
Des tas de sel sont entreprosés aux Salines de Janubio (Yaiza)

Le sel et la saumure des salines a été utilisé pendant plus d’une centaine d’années pour l’industrie de la pêche. Cela permettait de faciliter la conservation du poisson (souvent le thon et les sardines) tant à bord que dans les nombreuses usines installées sur l’île. Mais avec apparition des frigos et la diminution de la pêche l’activité des marais salants de Janubio a décliné. De plus de 10 à 15 000 tonnes produites dans les années 1970 la production est actuellement d’environ 1 500 tonnes. A leur grande époque les salines ont occupé jusqu’à 400 travailleurs. Un fameux contraste avec aujourd’hui ; en 2019 la société compte un responsable, cinq ouvriers, une dame responsable du magasin et Sara qui s’occupe entre autres des visites guidées. Mais au moins les Salinas de Janubio ont survécu.

Si vous vous promenez à Lanzarote vous verrez que les marais salants étaient nombreux. Mais ne restent en activité que ceux de Janubio et à une nettement plus petite échelle ceux de Los Cocoteros. Les Salines del Rio qui se trouvent au pied du mirador du même nom ont été rénovées en 2019 mais il n’est pas prévu de les remettre en service car leur accès n’est possible qu’en bateau ou au terme d’une longue marche ce qui rend l’exploitation difficile.

Des tas de sel sèchent aux Salinas de Janubio (Yaiza), Lanzarote
Des tas de sel sèchent aux Salinas de Janubio (Yaiza), Lanzarote

Du soleil et du vent

Les salines de Janubio fonctionnent par gravité. Une pompe remonte l’eau de la lagune dans un canal qui fait le tour des salines. A l’origine la pompe était actionnée par des moulins à vent, mais ceux-ci ont été remplacés par un moteur diesel. Le propriétaire actuel a pour projet de restaurer l’un des moulins vent et préserver le patrimoine. Du canal de distribution l’eau passe dans les bassins d’évaporation par l’ouverture manuelle de vannes. Après quelques jours elle est libérée pour passer dans un autre bassin ou l’évaporation va se poursuivre et augmenter ainsi la teneur en sel. L’opération se répète quelques fois avant d’arriver dans les bassins de cristallisation. C’est dans ces bassins que le sel est récolté, délicatement pour ne pas racler le fond. Il est ensuite regroupé en pyramides entre les bassins ou il termine de sécher. Le cheminement complet dure environ 30 jours.

Dans certains bassins d’évaporation le sel est laissé à cristalliser sur le sol sans être récolé. Le but est d’accumuler une couche de sel suffisante qui servira à produire de la saumure pour l’industrie poissonnière qui vient de temps en temps se réapprovisionner ici.

De la saumure aux Salines de Janubio (Yaiza)
De la saumure aux Salines de Janubio (Yaiza)

Emballage manuel

Le sel récolté dans les salines est ensuite acheminé dans l’entrepôt, la bodega de Janubio. De là il est soit mis dans des sacs de différentes tailles ou des petits bocaux. Il peut être soit nature soit mélangé à différents condiments et épices. Il en existe par exemple avec du safran, de l’origan, des oignons, du charbon de bois, … et même chocolat. Pour le sel au chocolat (des copeaux de chocolat), j’ai goûté et je ne sais pas trop quoi en penser … Le mieux c’est de vous faire une idée par vous-même en passant à la boutique ou à la fin de la visite guidée. Certains artisans de l’île achètent aussi du sel en quantité pour en faire divers sels de bain.

Entrepot des Salinas de Janubio (Yaiza) sur l'île de Lanzarote
Entrepot des Salinas de Janubio (Yaiza) sur l’île de Lanzarote

La fleur de sel de Janubio récompensée

La fleur de sel produite à Janubio a été récompensée par une médaille d’or à un concours qui s’est déroulé mi-novembre dans les Canaries. La fleur de sel de Janubio s’est imposée devant 17 autres sels des Canaries et d’ailleurs. (source)

Des tests récents sur un échantillon de sel de Janubio ont montré que le sel ne contenait pas de traces de micro plastiques, c’est plutôt une bonne nouvelle alors que l’on parle beaucoup de la pollution de micro plastique ( source)

Le sigle des Salines de Janubio
Le sigle des Salines de Janubio

En pratique

Des visites guidées sont organisées du lundi au vendredi : de 10h30 à 12h en anglais et en allemand. De 12h30 à 14h en espagnol. Le tarif de la visite inclus la visite dans les salines pour voir les différentes étapes du processus mais aussi une dégustation de sel accompagnée d’un verre de vin pour ceux qui le souhaitent. C’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur la faune qui fréquente la lagune. En étant matinal je pense qu’il est possible de combiner une visite des Montagnes de Feu / Timanfaya avec une visite guidée des Salines de Janubio.

En dehors de heures de visite il est possible d’acheter du sel mais pas de déambuler dans les salines. Le magasin est ouvert de 10 à 17h en semaine et de 11 à 16h le samedi.

Vus de haut les marais salants de Janubio ressemblent à une palette de peintre.
Vus de haut les marais salants de Janubio ressemblent à une palette de peintre.

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de réserver je vous conseille de contacter Sara un peu à l’avance pour vous assurer qu’il n’y a pas un gros groupe prévu le jour qui vous intéresse.

Prix : 12 €/ adulte ou enfant de 12 ans et plus ; 6 € / enfant de 6 à 12 ans. Les résidents de Lanzarote bénéficient de 50% de réduction.

Accès : via l’entrée qui se trouve sur la LZ703, un peu après le rond point quand on vient de Yaiza pour aller vers Los Hervideros. La bodega del Sal se trouve en bas de la route.

Contact:
Téléphone: +34 659.449.849
Email: visits@salinasdejanubio.com
Site web : https://salinasdejanubio.com/visitas/

Envie de laisser un commentaire ?