César Manrique, l’architecte de Lanzarote

Architecte, artiste multi facettes et homme aux multiples talents, Manrique a forgé l’île de Lanzarote telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Né en 1919 à Lanzarote, il a étudié les beaux-arts à Madrid ou il vécut à partir de 1945 avant de partir travailler aux États-Unis en 1964. Il y est exposé et y reste durant quelques années avant de revenir s’installer à Lanzarote.

À son retour en 1966, reconnaissant la beauté traditionnelle de l’île il profite de sa notoriété et de ses amitiés avec les responsables politiques de l’époque pour obtenir la création d’une sorte de canevas pour encadrer le développement touristique de l’île et en préserver la nature et la culture.


a

Du blanc, du vert et pas plus haut qu’un palmier

Ce cadre a pour but d’éviter les dérives et le bétonnage intensif tel que l’on peut l’observer à Tenerife par exemple. C’est ainsi que la plupart des bâtiments actuels sont blancs avec des volets verts. Mais cela vaut aussi pour les nouvelles constructions. La règle impose aussi que les immeubles ne comportent que deux étages au maximum et cela même dans les resorts touristiques.

Manrique disait qu’aucune maison ne devait être plus haute qu’un palmier. Il y a bien quelques exceptions principalement dans la capitale Arrécife, mais dans l’ensemble le bâti est très uniforme et le style traditionnel est respecté.

Maison du village de Tenesar , Lanzarote. Photo : Frédéric de Laminne
Maison du village de Tenesar , Lanzarote. Photo : Frédéric de Laminne

Ayant bien compris que le développement de l’île passerait par le tourisme il participe à la création d’attractions touristiques. C’est ainsi qu’avec une équipe de fidèles il a dessiné quelques-un des sites touristiques les plus fréquentés de Lanzarote. Ces sites sont actuellement gérés par le CACT, l’abréviation de « Centro de Arte, Cultura y Turismo » ou en français les Centres d’Art, de la culture et du tourisme.



Le Jardin de Cactus à Guatiza, Lanzarote
Le Jardin de Cactus à Guatiza, Lanzarote

7 sites majeurs

Les sites du CACT où l’on trouve la patte de Manrique et son équipe sont entre autres : le Parc National de Timanfaya (1970), Les Jameos del Agua (1966), Cueva de los Verdes, Mirador del Rio (1973), Jardin de Cactus (1990), le Musée International d’Art Contemporain (MIAC en abrégé) (1976) et le Monumento al Campesino (1968).

Monumento al Campesino
Monumento al Campesino

Manrique artiste

Artistiquement, en plus de son influence à Lanzarote, c’est l’un des pionniers de la peinture abstraite espagnole. Il lance un courant esthétique qu’il nomme art-nature/nature-art visant l’intégration de l’un dans l’autre. Et vice versa.

Mais outre des tableaux, il réalise également des sculptures que l’on retrouve dans des musées et chez des collectionneurs du monde entier. Sans oublier la conception d’une série de jouets à vent (Juego del vento), des mobiles géants que l’on trouve à différents endroits de l’île, comme des ronds points par exemple. Mais il a également conçu des bâtiments et œuvres qui se trouvent dans d’autres îles des Canaries, mais aussi à Madrid ou Ceuta.
Comme toujours ce qui lui importe c’est d’intégrer l’élément architectural dans son environnement naturel.

Un bel exemple visible de cette intégration est la fondation Cesar Manrique à Tahiche qui se trouve dans une de ces anciennes maisons. Cette maison incroyable est dessinée dans un champ de lave ; il profite de bulles de lave, de tunnels pour placer des pièces de la maison ou créer des couloirs.

Visite de la Fondation Cesar Manrique située à Tahiche, Lanzarote.
Visite de la Fondation Cesar Manrique située à Tahiche, Lanzarote.
Visite de la Fondation Cesar Manrique située à Tahiche, Lanzarote.
Visite de la Fondation Cesar Manrique située à Tahiche, Lanzarote.

Sa dernière maison située à Haria est quand à elle moins sophistiquée. Traditionnelle, elle a été rénovée par ses soins à partir du milieu des années 1980. Elle a été conservée telle quelle après sa mort survenue dans un accident de voiture, à Tahiche en quittant sa fondation, le 25 septembre 1992.

Visite de la Fondation Cesar Manrique située à Tahiche, Lanzarote.
Visite de la Fondation Cesar Manrique située à Tahiche, Lanzarote.

Dernière modification le

Envie de laisser un commentaire ?