Charco del Palo, seul village naturiste des Canaries

Au milieu des étendues de lave et des champs de cactus, Lanzarote compte aussi un village naturiste : Charco del Palo. Dans le temps le village était connu sous le nom de Castillo de Papagayo, mais pour éviter la confusion le nom ‘officiel’ a été changé en Charco del Palo.
Ce village est le seul et unique village naturiste des Canaries. Contrairement aux villages ou centres naturistes qui l’on trouve ailleurs en Europe, Charco del Palo n’est pas caché derrière des palissades.

La cote rocheuse près du village naturiste de Charco del Palo
La cote rocheuse près du village naturiste de Charco del Palo

Mais rassurez-vous il n’est pas obligatoire d’abandonner ses vêtements pour y entrer. Chacun adopte la tenue qui lui plait.
Le village est fléché à partir de Mala (nord de l’île), mais rien n’indique qu’il s’agit d’un village naturiste. Ce n’est que quand on arrive et que l’on voit le grand panneau à l’entrée que l’on en est informé.

Pour ceux qui se sont égarés ce panneau à l'entrée de Charco del Palo leur indique ou ils arrivent.
Pour ceux qui se sont égarés ce panneau à l’entrée de Charco del Palo leur indique ou ils arrivent.

Colonie allemande

L’histoire du village démarre fin des années 60 quand le tourisme se développe aux Canaries. Un entrepreneur allemand, Gregor Kaizer, lance un projet de village naturiste. Initialement prévu du côté de la Santa, la transaction échoue et c’est finalement de l’autre côté de Lanzarote près de Mala que ce village naturiste a vu le jour.

Ce village est confidentiel et relativement méconnu, mais c’est en fait la troisième urbanisation touristique (ou resort) à avoir été construite à Lanzarote après celle de Famara et Puerto del Carmen.

D’une maison en 1970, le projet a grandi au fil du temps, mais assez lentement. La croissance se fait surtout grâce à des connaissances et amis du promoteur. Il faut attendre l’arrivée du tour opérateur allemand Öbona, spécialisé dans les vacances naturistes, mais aussi une reconnaissance officielle des autorités pour que le développement se poursuive. Maisons et appartements poussent, tout en respectant la réglementation. Dans le village aucun bâtiment n’est plus haut que 2 étages contrairement à ce qu’on peut voir dans d’autres resorts plus au sud.

Vue sur le village de Charco depuis une des montagnes proche
Vue sur le village de Charco depuis une des montagnes proche

Avec un fondateur allemand et un tour opérateur de la même nationalité le village est devenu une sorte de colonie allemande. Il faut dire que les Canaries en général ont accueilli de nombreux allemands et que ces derniers sont généralement plus à l’aise avec la nudité.



A Lanzarote, depuis plus de 10 ans, ce sont les Anglais qui sont les plus nombreux ; mais à Charco del Palo la communauté d’origine allemande reste la plus importante, mais on y trouve aussi beaucoup d’Anglais, des Français, des Hollandais, … et des Espagnols et cela tant parmi les résidents que les vacanciers. Pour s’en rendre compte il suffit de faire une pause dans l’un des 3 bars / restaurants du village.

Vue d'ensemble du village de Charco del Palo, Lanzarote
Vue d’ensemble du village de Charco del Palo, Lanzarote

La grande époque

Dans les années 90, le village est en plein boom. Les constructions continuent doucement et la population augmente au point d’en faire un véritable village vivant avec de plus de 250 résidents (plus les touristes), avec ses fêtes, son carnaval et d’autres événements…
Le village comptait à l’époque un petit centre commercial avec un petit supermarché, une discothèque, une agence de location de voiture, un coiffeur, un magasin de vêtements, un mini golf et 5 restaurants.
Aujourd’hui en 2020 au niveau des commerces il reste 3 bars / restaurants et le supermarché.

Charco del Palo dans le temps (carte postale non datée, mais probablement 1980/1990)
La mare aux canards de Charco del Palo dans le temps (carte postale non datée, mais probablement 1980/1990)

D’après un article, il semble que la fréquentation aie diminué à cause du développement des “formules tout compris” à Costa Teguise. Les vacanciers qui louaient auparavant dans le village préférant loger à Costa Teguise qui ne se trouve qu’à quelques kilomètres et venir passer la journée à Charco del Palo.

Ce qui attirait les vacanciers à l’époque, mais encore aujourd’hui, c’est le calme du village, loin du tumulte et de l’agitation que l’on peut voir dans les grands resorts et une urbanisation maîtrisée (même s’il y a quelques bâtiments à demi achevés).
Mais aussi et surtout la superbe côte rocheuse qui borde le village et ses lieux de baignade.
Le village peut servir de point de départ pour une balade côtière vers le sud jusqu’à Los Cocoteros (5km aller-retour) ou le nord jusqu’à Arrieta (12km A/R).

Piscines naturelles

A défaut de plages de sable, le village compte 3 lieux où il est possible de se baigner : 2 piscines naturelles relativement abritées du courant et une crique grande ouverte sur la mer.
Cette crique, qui s’appelle le « rocher aux singes », est régulièrement utilisée par des plongeurs de l’île pour se mettre à l’eau et profiter de superbes fonds marins.

Le rochers des singes sert aux naturistes et aux plongeurs pour se mettre à l'eau
Le rochers des singes sert aux naturistes et aux plongeurs pour se mettre à l’eau

Mare aux canards

La piscine la plus au nord du village est surnommée la «mare aux canards ». C’est le plus artificiel des 3 lieux de baignage du village. Une piscine a été créé en fermant une crique par un mur en béton, des tuyaux permettent l’arrivée et la sortie de l’eau via les marées. Le niveau de l’eau est donc relativement constant et on y est bien abrité de la mer lorsqu’elle est agitée.
Des plages de sable y ont été aménagées en terrasses pour ceux qui aiment faire bronzette.

Des naturistes profitent des piscines naturelles de Charco del Palo
Des naturistes profitent de la mare aux canards à Charco del Palo

Piscine de marée

La piscine la plus au sud est une piscine dont le niveau est totalement dépendant du niveau de la marée, car elle n’est pas fermée par un mur. A marée basse impossible d’y nager, car il n’y a presque pas d’eau. A marée haute c’est une superbe piscine agréable. Si la mer est forte il faut faire attention aux vagues.
Des terrasses ont été aménagées tout autour pour pouvoir poser sa serviette. C’est souvent la piscine ou il y a le plus de monde.

Swimmers and nudists enjoy the sun in the Tidal Pool in Charco del Palo, Lanzarote.

Tenue vestimentaire au choix

C’est cette côte rocheuse et ces piscines naturelles (et la curiosité ?) qui attirent la plupart des visiteurs non naturistes.
Par ce que oui il est possible de venir admirer la côte et ou de profiter des piscines en gardant son maillot. Si les maillots au bord des piscines sont rares voire absents en semaine et en basse saison, le week-end et pendant les vacances, de nombreuses personnes qui ne sont pas naturistes viennent profiter du village et des piscines.

En fait plutôt qu’un village naturiste au sens habituel du terme, c’est plutôt un village où chacun s’habille comme il le sent. Et tout le monde semble y trouver son compte.

Aller à Charco del Palo

En venant de Guatiza pour aller à Mala par la petite route, un peu après l’entrée dans Mala on a le centre de santé sur la droite. Il faut prendre la route à droite qui se trouve juste après ; c’est la Calle El Rostro.
En venant du nord, il faut traverser Mala, passer la pharmacie, après environ 300 mètres prendre à gauche juste après le restaurant Don Quijotte pour prendre la Calle El Rostro.
Une fois sur la Calle El Rostro il est impossible de se tromper. On passe devant le restaurant Arepera Jojoto y Millo (que je recommande), la route tournicote un peu entre des champs de cactus plus ou moins abandonnés. Il faut continuer sur 2 ou 3 km pour arriver au village de Charco del Palo.

Charco del Palo vue aérienne

En arrivant dans le village, un peu après le panneau vous rappelant où vous mettez les pieds, la route tourne légèrement vers la gauche. Prendre la 2ᵉ à droite, là sur votre droite se trouve le supermarché. Dans les environs immédiats se trouvent plusieurs places de parking et les bars/restaurants. C’est le centre du village d’où il est facile de rejoindre la côte et les piscines naturelles.

Envie de laisser un commentaire ?